Notre organisation

Objectif

D.E.W. a pour but de restaurer l’environnement de zones devenues désertiques grâce à un système passif qui extrait de grandes quantités d’eau de l’air ambiant. L’association souhaite promouvoir et partager librement des technologies permettant une plus grande autonomie à chacun de façon responsable. Que ce soit en établissant des partenariats avec des entreprises pour développer de nouvelles solutions de façon éthique, en commercialisant ces solutions – si besoin – et en utilisant les bénéfices pour financer l’association. Ou encore en collaborant et en partageant les ressources de l’association avec tout individu, groupe ou institution souhaitant faire de même.
D.E.W. est une ONG Suisse. Son numéro de registre du commerce est CHE-235.903.317. Plus d’informations sur D.E.W.
 

Le nom et le logo

Notre système extrait l’eau de l’air par condensation. La condensation existe dans la nature qu’il s’agisse de la pluie ou de la rosée. La rosée est de l’eau sous forme de gouttelettes que l’on peut observer généralement le matin sur l’herbe. Grâce au processus d’extraction de l’eau, le système peut également générer de l’électricité. Puisque notre objectif principal est d’installer notre système dans les zones désertiques, nous allons générer de l’eau et de l’électricité dans le désert. Par conséquent, D.E.W. qui est l’acronyme de Desert Electricity and Water.

Le logo, quant à lui, représente une goutte d’eau, avec une éolienne et une plante, ce qui est le but de la machine: injecter de l’eau dans le sol pour transformer les zones arides en terres fertiles tout en produisant de l’électricité.

Membre

20181028110232-44787640_10210507176030680_1133267708490547200_o
Jérôme Héritier, président de D.E.W., décida de se consacrer entièrement au développement de ses idées il y a plus de deux ans. Président de l’organisation, il a commencé à rassembler des idées pour construire un système permettant l’extraction d’humidité atmosphérique il y a 5 ans. Il a étudié – entre autres – en génie mécanique à École Polytechnique Fédérale de Lausanne, l’EPFL.
   

Aidez nous

Nos principaux défis sont la main d’oeuvre et le budget. Jusqu’à présent, nous avons tout parrainé nous-mêmes et travaillé uniquement bénévolement.